Un nouveau sourire pour bébé Mara

La vie souriait à Sayene, 19 ans, lorsqu’elle est tombée enceinte de son premier enfant. Mais quand son fils Mara est né avec une fente labiale et un palais ouvert, son rêve s’est transformé en cauchemar.

Ne pas laisser tomber les bras

Mara était un « enfant du diable » aux yeux des habitants du village de Sayene en Sierra Leone. La malformation de son bébé était considérée comme une malédiction et Sayene était accusée de sorcellerie. « Les gens ont essayé de me convaincre de me débarrasser de lui. » dit Sayene. « Ils m’ont invectivée, me criant que je m’étais livrée à des pratiques de sorcellerie et que je devais l’abandonner le long de la route afin qu’il y meure. Mais cela m’a brisé le cœur, je ne pouvais tout simplement pas le faire. C’est mon premier enfant et je l’aime. » En raison de son état, Mara n’aurait eu aucun avenir. Il ne pouvait absorber que peu de nourriture. D’où un retard de croissance. Il n’aurait pas non plus pu développer son langage, entraînant un isolement social.

Sayene n’a pas abandonné et a décidé de se battre pour son enfant. Même exclue et méprisée, elle a mis tout en œuvre pour le protéger. Son amour pour Mara lui a donné le courage et la force de chercher de l’aide pour lui. Toute seule, elle l’a emmené dans une clinique locale en Sierra Leone.

De bonnes nouvelles

Elle ne se doutait pas que les choses allaient changer à partir de là. À la clinique, Sayene a rencontré Sandra Lako, un médecin néerlandais de Mercy Ships. Sandra savait que l’Africa Mercy se trouvait dans le pays voisin, la Guinée, à cette époque. Et, par miracle, une opportunité se présentait de se rendre au navire. Quelle nouvelle encourageante pour Sayene ! Ainsi, son petit bébé pourrait quand même obtenir de l’aide. Peu à peu, elle se rendait compte qu’un nouvel avenir s’offrait ainsi à Mara.

« Pouvoir confier des enfants à Mercy Ships pour une opération est un réel privilège », déclare la docteure Sandra. « Non seulement parce que l’opération elle-même change toute une vie, mais aussi parce que je sais que l’amour du personnel pour la mère et l’enfant est synonyme d’espoir et de soulagement pour toute la famille. »

Un nouveau sourire

Sayene et d’autres mères et bébés se sont rendus avec beaucoup d’espoir sur l’Africa Mercy. Mara a été opéré et sa fente labiale ainsi que son palais ouvert ont été corrigés. Lorsque Sayene a revu son fils, il l’a accueillie avec un nouveau sourire, heureux. Elle a remercié Dieu d’avoir donné la vie à son enfant, pas une mais deux fois. Le mépris dont ils faisaient l’objet a fait place à une vie pleine d’espoir.

Aidez-nous à aider

Souhaitez-vous soutenir Mercy Ships? Découvrez comment vous pouvez contribuer à faire la différence via un don ou votre testament.