fbpx

Cela fait déjà 40 ans qu’un navire-hôpital apporte espoir et guérison

25 octobre 2018

Saviez-vous que Mercy Ships existe déjà depuis 40 ans ? En Belgique, l’organisation n’est active que depuis 2012 mais elle existait déjà depuis bien plus longtemps sur le plan international. Cet anniversaire est pour nous l’occasion de vous faire connaître l’impact de nos navires-hôpitaux. Vous avez bien lu : navires. L’Africa Mercy n’est en effet pas notre premier navire-hôpital. Cela explique donc aussi pourquoi il est question de Mercy Ships. Bref retour en arrière.

L’Anastasis (1978-2007)

En 1978, Don Stephens, le fondateur de l’organisation a réalisé son rêve en achetant le tout premier navire de Mercy Ships. Il s’agissait du Victoria, un navire de croisière italien construit en 1953. Après sa transformation en navire-hôpital, Mercy Ships l’a rebaptisé Anastasis,
« Résurrection » en grec.

L’hôpital comptait 3 salles d’opération, 40 lits pour les patients, une clinique dentaire, un laboratoire, 1 unité de radiologie, 3 zones de chargement. 350 personnes travaillaient à bord du navire qui pouvait aussi transporter 20 véhicules terrestres comme des jeeps.

Entre 1978 et 2007, l’Anastasis faisait fonction de principale « base » de Mercy Ships. Toutes années confondues, 25.000 bénévoles ont servi à son bord. Leur engagement a permis au total 18.800 opérations et 137.000 soins dentaires à bord. Environ 4.000 professionnels de la santé locaux y ont été formés. En 2007, ce navire a été remplacé par l’Africa Mercy.

L’Island Mercy (1983-2001)

L’ex-« Petite Forte », un ancien ferry d’environ 50 mètres, a été donné à Mercy Ships en 1983. Mercy Ships l’a équipé pour permettre des soins dentaires et des opérations aux yeux (de la cataracte, par exemple) et l’a ensuite rebaptisé Island Mercy. En raison de son tirant plus faible, il pouvait aussi remonter des rivières, contrairement à l’Anastasis.

L’Island Mercy a principalement été utilisé en Amérique du Sud et dans l’océan Pacifique. Son personnel bénévole a prodigué 145.000 soins (parmi lesquels 1.150 opérations et 29.370 soins dentaires) pour une valeur de 51 millions d’euros et avec un impact direct sur 113.000 personnes. En 17 ans, l’Island Mercy a visité plus de 109 ports dans 24 pays en voie de développement. Il a été revendu en 2001.

Le Caribbean Mercy (1994-2006)

Long de 80 m, le ferry norvégien Polarlys a été acheté par Mercy Ships en 1994 pour être transformé en navire-hôpital, le Caribbean Mercy. Il a surtout été exploité dans les Caraïbes et en Amérique Centrale.

Ce navire-hôpital, qui occupait 120 bénévoles, se consacrait principalement aux opérations des yeux, à la dentisterie et aux interventions orthopédiques. 348.800 personnes y ont bénéficié de services estimés à 76 millions d’euros.

On y a réalisé plus de 7.000 opérations (chirurgie oculaire et orthopédique) et prodigué plus de 18.200 soins dentaires, le tout gratuitement. En 12 ans, le Caribbean Mercy a accosté dans 137 ports et s’est mis au service de 13 pays parmi lesquels Haïti et le Nicaragua.

L’Africa Mercy (2007-aujourd’hui)

C’est actuellement la grande fierté de notre organisation. En 1999, Mercy Ships a entamé la métamorphose du ferry ferroviaire danois Dronning Ingrid en navire-hôpital, y consacrant 34 millions d’euros.

Les rails ont cédé la place à 5 salles d’opération, une zone pour les soins intensifs, 80 lits pour les patients et une infrastructure permettant de loger 400 bénévoles. L’hôpital propose un équipement médical moderne, dont un CT scan, une unité de radiologie et un laboratoire médical.

Long de 152 m et large de 23,7 m, l’Africa Mercy affiche un tonnage brut de 16.572 et comporte 7 ponts. Il s’agit donc d’un gigantesque navire. C’est d’ailleurs le plus grand navire-hôpital civil au monde. Seuls quelques navires-hôpitaux militaires le dépassent. Rebaptisé Africa Mercy, il a effectué son voyage inaugural en 2007.

Depuis lors, il se rend de port en port dans les pays en voie de développement de l’Afrique subsaharienne pour y apporter de l’aide médicale dans le cadre de missions qui durent systématiquement 10 mois. Plus de 30.000 opérations y ont déjà été réalisées et plus de 5.000 bénévoles s’y sont déjà succédé. Des milliers de médecins locaux y ont été formés et, en tant que « base », le navire apporte son soutien à une clinique dentaire à terre qui traite environ 8.000 personnes lors de chaque mission.