Koumba a été libérée de sa tumeur

Elle a assisté à l’accouchement de plus de 100 bébés. Koumba – 39 ans – gère avec amour et passion l’unique cabinet d’obstétricien-nes de son village dans le sud de la Guinée et ce depuis 16 ans.

En Guinée, les médecins parcourent le pays pour dispenser des formations médicales dans les petits villages et dans les villes. A leur tour, ces personnes peuvent ensuite tirer parti de leurs connaissances médicales pour aider autrui.  Koumba a saisi l’occasion des deux mains. Aujourd’hui, c’est avec fierté qu’elle remplit sa tâche d’obstétricienne. Elle voit ‘ses’ bébés grandir dans le village, puis le quitter, en quête d’un emploi ou d’une formation en ville. Elle enseigne son savoir pour former de nouveaux(-elles) obstétricien-(nes) pour épauler un nombre toujours croissant de femmes au moment de la naissance de leur bébé.

Une tumeur active

Pourtant, Koumba vient de loin. Il y a cinq ans, sa vie est bouleversée lorsqu’elle découvre une bosse dans la nuque. Il s’agit d’une tumeur qui, durant des années a pris tant d’ampleur qu’elle bloque ses voies respiratoires.

Impossible soudain de continuer la tâche qu’elle aimait tant. Elle se fatigue vite et s’essouffle au moindre effort. Elle s’inquiète de son avenir. La menace de ne plus pouvoir travailler et de peut-être mourir l’angoisse tel un nuage noir. Sa famille et les villageois prient. Tous espèrent que la femme qui les a tant aidés, à présent pourra être sauvée à son tour.

Koumba apprend que le navire hôpital de Mercy Ships met le cap sur la Guinée et qu’il effectuera des opérations gratuites. Lors du screening, elle découvre en plus que Mercy Ships est à même d’aider les personnes qui souffrent de son affection. A peine peut-elle y croire. Pourrait-elle enfin être libérée?

Koumba Mercy Ships

De nouveaux rêves pour Koumba

Au cours de sa période d’attente avant l’opération,  Koumba se risque prudemment à rêver. Son amour d’autrui est ancré profondément en elle : son travail d’obstétricienne est à peine rémunéré , mais elle considère que c’est sa mission d’aider les autres. Elle dit: ‘Le cadeau que je reçois est bien plus précieux que l’argent: j’aide les mères à accoucher. Quand je vois une maman avec dans les bras son bébé en bonne santé, pour moi c’est un grand cadeau. Si je réussis à être opérée, je retourne dans mon village pour y aider encore davantage de personnes. L’on m’a aidée et ainsi je suis à même d’aider les autres. Voilà le véritable bonheur!’

Koumba Mercy Ships

Aidez-nous à aider

Souhaitez-vous soutenir Mercy Ships? Découvrez vite comme faire la différence en offrant un don ou en faisant un legs.

LISEZ AUSSI: