Bébé Prunel ressemble à tous les autres bébés normaux

Bébé Prunel est un enfant de quatre mois né avec une lèvre supérieure fendue et un palais également fendu. Maman Emilienne raconte : « Je cachais Prunel aux yeux de tout le monde, tellement j’avais honte pour lui ». De par le Voodoo, la croyance dominante en Afrique Occidentale, toute malformation est considérée comme une malédiction qui touche tant la personne que la communauté. « Lorsque les gens disaient que j’avais accouché d’un mauvais esprit ou d’un diable, c’était terrifiant pour moi. J’en pleurais énormément et ne pouvais presque plus manger. »

Malgré les grands efforts de maman Emilienne, le bébé Prunel était fortement sous-alimenté. C’est ce qu’a constaté la diététiste Lee-Ann Borrow de Mercy Ships en l’examinant. Il a donc été repris dans le programme d’alimentation des nourrissons : il fallait bien le fortifier pour qu’il soit en mesure de supporter une opération.

Il était en bonne voie pour y arriver et maman Emilienne jubilait : « Je veux que mon garçon ressemble à tous les autres bébés normaux ! ». En même temps, Emilienne avait fort peur car elle craignait avoir fait commis une faute : elle n’avait jamais raconté au père de Prunel qu’elle-même avait eu la même malformation à la naissance. C’était un grand secret qu’ils ne s’étaient pas partagé.

Le bébé Prunel était le troisième bébé consécutif dans la famille à naître avec lèvre et palais fendus. Normalement, les enfants nés avec cette malformation ne la transmettent à leurs enfants que dans 5% des cas. La lèvre et le palais de maman Emilienne avaient été remédiés il y a 20 ans sur un autre bateau de Mercy Ships. Le Dr Gary Parker allait maintenant pratiquer la même intervention sur le bébé que celle qu’il avait faite dans le temps pour la mère. C’étaient donc des retrouvailles accidentelles mais très heureuses. Cela a été une très grande joie pour le Dr Gary de retrouver Emilienne et de voir à quel point elle était bien maintenant. Il lui a promis de soigner tout aussi bien son bébé qu’il ne l’a traitée, elle vingt ans auparavant.

Vu la faiblesse du bébé Prunel, il a été décidé de s’attaquer en premier lieu à la fente de la lèvre et de ne pas intervenir au palais provisoirement. L’opération s’est bien déroulée mais a rencontré plus de difficultés que prévu et a donc pris plus de temps. Maman Emilienne a pu rendre visite à son enfant dans la salle réanimation. Que ressent-elle ? A-t-elle le même sentiment que sa propre mère il y a 20 ans ?

L’opération date d’il y a six jours. Prunel guérit bien et peut rentrer à la maison. Si l’évolution reste aussi positive, il pourra revenir au bateau dans cinq mois pour y reconstruire son palais. Entretemps Emilienne n’a plus peur de montrer son bébé à tous ceux qui l’entourent.