fbpx

L’arrivée en Guinée de l’Africa Mercy est synonyme d’espoir

25 septembre 2018

Des visages radieux, des chants enthousiastes et des rythmes de djembé ont accueilli le navire-hôpital Africa-Mercy à son arrivée en Guinée. Durant les dix mois à venir, les personnes les plus démunies de Guinée pourront bénéficier gratuitement de soins médicaux de qualité. Mercy Ships dispense également des formations médicales et met sur pied des projets durables.

« L’arrivée en Guinée renforcera le système de santé du pays »

L’Africa Mercy a jeté l’ancre à Conakry, à la fois ville portuaire et capitale de la Guinée. Lors de la cérémonie d’accueil, la directrice générale de l’Africa Mercy, Warrie Blackburm, a rencontré la Première dame de Guinée, Hadja Djene Condé. L’épouse du président a déclaré lors de son discours être très heureuse de la présence du navire-hôpital. « Non seulement parce que j’ai l’honneur d’être la marraine de ce projet humanitaire, mais surtout pour les soins médicaux gratuits qui seront prodigués à des milliers de patients de Guinée. »

Le Ministre de la Santé publique présent, le Dr. Edouard Ngnankoye Lamah, a souligné que l’arrivée de l’Africa Mercy « contribuera au renforcement du système de santé » dans son pays.

C’est la deuxième fois que l’Africa Mercy accoste en Guinée à l’invitation des autorités guinéennes. (Lisez la suite en bas de la photo.)

First-lady-Guinee
La Première dame de Guinée monte à bord de l’Africa Mercy.

2.000 interventions chirurgicales et plus de 8.000 patients dentaires

À bord du navire-hôpital, Mercy Ships projette d’effectuer plus de 2.000 interventions chirurgicales L’organisation devrait également dispenser un traitement bucco-dentaire à plus de 8.000 patients. Les thérapies bucco-dentaires s’effectueront à terre.

Équipé de cinq salles d’opération et de plus de quatre-vingts lits d’hôpital, l’Africa Mercy peut prendre en charge des personnes qui souffrent entre autres de tumeurs, de jambes déformées, d’une fente labiale et de brûlures. Souvent, ces patients ne sont pas à même de payer les soins médicaux ou les soins font défaut dans leur pays.

À présent, nous entamons la première phase de notre mission, à savoir le screening. Pour y participer, les malades se dirigent en masse vers Conakry afin de se faire examiner. À l’issue de cette phase, Mercy Ships sélectionne les personnes les plus nécessiteuses en termes de soins. Ce sont ainsi des milliers de personnes qui recevront de la part des médecins et du personnel infirmier ce « oui » tant espéré, immédiatement suivi d’un rendez-vous pour un traitement à bord du navire.