Mercy, maxillofacial patient, three weeks after surgery.

Mercy: la jeune femme à qui il fallait redonner le goût de l’espoir

Ses yeux ne regardent que le sol. Une jeune femme abattue se trouve devant l’équipe de sélection de Mercy Ships. La tristesse du visage la rend nettement plus âgée. Son nom est Mercy, elle a 25 ans et vient du Libéria. Son problème est des plus visibles : une grosseur dans la bouche s’est muée en grosse tumeur. Mercy Ships est son dernier espoir.

Un récit poignant

Le récit de Mercy est poignant : orpheline de jeune âge, elle a perdu ses deux enfants les dernières années. Encore en plein deuil, elle se découvre dans la bouche cette grosseur qui bientôt devient une tumeur. C’est la goutte en trop qui la plonge dans la dépression. Tous ceux qu’elle aimait lui ont été enlevés.  L’abattement ne lui permet plus d’encore penser à elle-même ni à sa santé. Heureusement elle a reçu le soutien de son église au Libéria. Ils ont ensemble récolté l’argent pour pouvoir envoyer Mercy en Guinée, vers l’Africa Mercy, pour y chercher l’aide face à l’affection qui lui rendait la vie si difficile.

Il y a-t-il encore de l’espoir ?

Après un voyage de plusieurs jours vers Conakry, la où mouille l’Africa Mercy, Mercy se retrouve enfin devant l’équipe de sélection. Les larmes lui coulent des joues pendant quelle attend le diagnostic. La lutte de tant d’années pour encore parvenir à manger, parler et, plus tard, même pour respirer, la paralyse. Elle n’ose presque plus espérer. Aurait-elle encore une chance ?

Chanter sur le quai

Après une longue attente viennent les mots libérateurs: elle est acceptée pour l’opération! La nouvelle transfigure Mercy d’une femme dépressive en une femme pleine de vie et heureuse. C’est en chantant qu’elle se met à danser sur le quai, la joie retrouvée. Elle avait totalement oublié ce que signifiaient bonheur et espoir. Mercy est opérée rapidement, la tumeur est enlevée. Elle est enfin à nouveau capable de sourire. L’avenir s’ouvre à elle. ‘Je suis tellement heureuse d’avoir reçu une chance ‘, c’est ce que dit Mercy après son opération. ‘La tristesse a trop longtemps dominé ma vie.’

De nouveaux rêves

Lorsqu’elle entame son retour au Libéria après sa convalescence, elle peut doucement commencer à rêver à ce que pourra devenir sa vie. Rêver : cela lui avait si longtemps été interdit. Malgré le fait qu’elle porte encore toujours le deuil de ses enfants, elle croit maintenant en la possibilité d’un nouveau départ. ‘J’aimerais retrouver un mari et peut-être avoir un jour à nouveau des enfants. Maintenant c’est possible, puisque je sais que je ne vais pas mourir’. Ce sont les paroles de Mercy. ‘Je suis très reconnaissante à Mercy Ships pour mon nouveau départ.’

Aidez-nous à aider

Le récit de Mercy vous a touché ? Apportez s.v.p. votre soutien au travail de Mercy Ships et rendez encore possibles davantage d’opérations vitales.